ATP 1966-14-3

Ce pihet de boha dit «ATP 1966.114.3 » d’origine inconnue (c'est peut être celle trouvée chez M Capdeville Moulin de Lestrat), a été achetée par Claudie Marcel-Dubois dans le cadre de sa mission ethnomusicologique dans les Landes pour le musée des Arts et traditions populaires (MNATP) de Paris.

Cette boha est incomplète : "il subsiste un pihet gravé avec deux anches en roseau placées sur les tuyaux et un brunidèr en buis avec incrustations d'étain. Le décor est fait avec de l'encre verte et rouge (teinte passée), motif double ligne en arête de poisson pratiquée parallèlement à la ligne des trous de jeu, plus trois rosaces (une grosse en haut, de couleur verte, deux petites en bas, de couleur rouge). Un lacet de cuir est passé à travers un crochet de métal fiché à l'arrière du bloc (il permet d'attacher le brunidèr). Une tige de fer y est également accrochée (elle permet l'accordage avec de la cire - absente). La souche principale, en de forme de tronc de cône, est incrustée de deux bagues d'étain aux bords dentelés, reliées entres elles à certains endroits par une bande d'étain verticale également dentelée, de la même largeur que les bagues. Le tuyau d'insufflation est en bois blanc, de facture assez grossière travaillé à la main semble-t-il. Sa souche tubulaire est décorée de bandes d'étain incrusté et de plusieurs sillons (qui permettent de ligaturer le réservoir). En l'absence de poche, on voit bien les souches, et les sillons autour de laquelle on ligature la peau".

Cliché Alice Barrat

Cette boha est actuellement conservée au MuCEM à Marseille. Aucun plan n'est actuellement disponible.

 

Référence bibliographique :

"LA CORNEMUSE LANDAISE LA BOHA" Actes du colloque mai 2006, Abbaye d'Arthous Hastingues (40) CG Landes / ENM Landes ; 2007

Lien internet : http://www.cornemuses.culture.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=466&Itemid=6

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×