Jeanty Benquet

Guillaume Justin « Jeanty » BENQUET dit « lou Tcha-tchou » ou « lou Tric » nait en 1870 à Pindères dans l’actuel département du Lot et Garonne. Il joue de la boha dans les bals des environs. Puis il s’installe après son mariage dans un quartier de Bazas (33) ou il joue notamment pour la Félibrée de 1927. Puis il se produit régulièrement avec le groupe folklorique local « Lous Bazadès ».

Les nombreuses prestations de cet ensemble l’emmènent entre autres dans les villes de Nice, Paris et Bordeaux...

A Londres en 1937, il accompagnera seul les échassiers du groupe.

Jeanty Benquet était gaucher. Nous avons retrouvé un disque de cire datant de 1934 avec 3 de ses interprétations ainsi qu’un film Pathé Gaumont dont le son à malheureusement été effacé. Il décède en 1957 à Cazats (33) à l’âge de 87 ans. Avec lui s’éteint le dernier bohaire routinier.

L’instrument original ci dessus est complet : poche en peau de chien avec sa housse en velours rouge, bohet en buis incrustés d’étain, souche en corne. Le pihet gaucher en bois de buis rougi par le temps est aussi incrusté d’étain et porte deux anches simples de type lamelle rapportée roseau sur support d’étain ou de plomb. La boha « Benquet » originale est conservée par Dominique Bougé, facteur et collectionneur de cornemuses breton. Il a bien voulu confier l’instrument en 2012 à Patrick Burbaud pour Bohaires de Gasconha. C’est à partir de ses relevés que la copie qui sonne ici a été réalisée.

Benquet copie     

 

Références bibliographiques :

"LA CORNEMUSE DES LANDES DE GASCOGNE", Lothaire Mabru, tiré à part du n° 74 (4ème trimestre 1986) des cahiers du Bazadais, centre Lapios-Belin-Beliet.

"LA CORNEMUSE LANDAISE LA BOHA" Actes du colloque mai 2006, Abbaye d'Arthous Hastingues (40) CG Landes / ENM Landes ; 2007.

"LA BOHA METHODE DE CORNEMUSE DES LANDES DE GASCOGNE " Bohaires de Gasconha ; 2011.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×