Bellegarde-Bernède-Ninet

Boha dite « BELLEGARDE-BERNEDE-NINET » ou "ATP MuCEM D1953.15.66"

Pierre Lafargue dit "Pierroun", berger et bohaire d'Arjuzanx (40) a offert en 1895 cette cornemuse, qui selon Félix Arnaudin (1844-1921) aurait été fabriquée par Ninet de Luglon, à Ferdinand Bernède (1869-1963) le photographe du village (voir ses cartes postales). Il l'a remontée avec un sac neuf, sur lequel il a consigné et signé à l'encre noire, un de ses poèmes "Le berger landais". On note, situé sur le côté du pihet une inscription en lettres majuscules : « BELLEGARDE A SABRES ».

Cette cornemuse pourrait être attribuée au facteur Jean Bellegarde dit « Nanot de Yoy » de Sabres (40), si la facture de cet instrument ne différait grandement des autres bohas qui lui ont été attribuées et sur lesquelles on trouve sa griffe (coq stylisé ci dessous). Sur celle-ci elle en est absente…

> voir Mougnères   

> Padèra 

> et Dupin  

Jean Bellegarde dit "Nanot de Yoy", du quartier de Poursiouguères à Sabres était charron, arracheur de dents, cul de jatte et facteur de bohas. Selon un autre facteur Ninet de Luglon « ...Moi j'ai fait danser à la bouhe... Le Yoy est le premier qui en a fait pour les vendre. Il les vendait 10 à 15 francs selon la façon. C’était beaucoup. Certains les trouvaient trop chères et se les fabriquaient. Moi j’en faisais pour 10 francs. Les plus belles étaient en buis. Il y en avait en cerisier, en poirier, en sorbier...Gn’aué de les aflourades. » dernière phrase, que l’on peut traduire littéralement par "il y en avait avec des fleurs" et pouvant signifier aussi "les plus belles étaient très bien décorées" ce qui est peut être le plus près du sens, mais pas de la forme.

 

 

Cette boha est presque complète : pihet en buis décoré et gravé sans brunidèr, avec deux anches simples en roseau, souche et bohet incrustés d'étain, réservoir en cuir vernissé. Filasse au niveau des jointures des tuyaux dans leur souche.

Entrée au MNATP de Paris par un dépôt du musée d'Hossegor en 1953, cet instrument a été présenté à l'exposition "Bergers de France" (Paris, MNATP, 1962). Il a ensuite été acheté (mais a gardé son numéro d'inventaire d'origine D1953.15.66) afin de  rester exposé dans la galerie scientifique du musée jusqu'en 2003.

Cette boha est actuellement conservée au MuCEM à Marseille. Aucun plan n'est actuellement disponible.

A noter que cette Boha a servi de modèle pour l'affiche du groupe Nadau.

Références bibliographiques :

"LA CORNEMUSE DES LANDES DE GASCOGNE", Lothaire Mabru, tiré à part du n° 74 (4ème trimestre 1986) des cahiers du Bazadais, centre Lapios-Belin-Beliet  page 37 et 56.

"CHANTS POPULAIRES DE LA GRANDE LANDE", Félix Arnaudin (oeuvres complètes 8 volumes), tome 1 (vol III), par Jacques Boisgontier et Lothaire Mabru, Parc Régional des Landes de Gascogne, édition Confluences (1994-2002) p 410 à 413.

Lien internet : http://www.cornemuses.culture.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=465&Itemid=6

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×