Boha : anches

Ces quelques anches retrouvées sur des pihets anciens témoignent de factures variées : entièrement en roseau (1), en sureau (2) ou à lamelles rapportées sur support métallique (3)...

Toutes mes bohas sont anchées en roseau du type "canne de Provence" (Arundo donax), que je récolte selon un strict protocole.

Les anches roseau ont une sonorité plus douces que celles à lamelles rapportées ; riches en harmoniques, elles offrent à l'instrument un timbre d'une chaleur incomparable.

Si elles sont entretenues à l'écart de l'humidité, en enlevant le pihet de la poche après le jeu notamment, on peut les conserver plusieurs années : celles de ma boha personnelle de 1978 à « 5 trous » en Sol, datent de 1982 ; parfaitement stabilisées, elles sonnent par exemple sur l'intégrale des 514 Chants populaires de la Grande Lande et me donnent encore à ce jour entière satisfaction.

Je taille mes anches selon les modes "idioglotal" ou "lamelle rapportée" résumés sur ces diaporamas.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×